Conseil Maintenance industrielle Expert MAINTENANCE

 

Conseil,   formation,   expertise pour le management de la maintenance


Accompagnement de votre management de la maintenance industrielle, SAV, BTP, tertiaire, transport, biomédicale, énergie par le conseil, le coaching et l'ingénierie : audit, formation, contrats, fiabilisation, progrès, etc.


Vous êtes ici : Accueil Maintexpert.com > Théorie de la maintenance > Fiabilité


FIABILITE - COMPORTEMENT DU MATERIEL, DEFAILLANCE, PROBABILITES

 

 

A - MTBF

La MTBF est la moyenne des temps entre deux pannes d'un équipement.

 

Remarque: cette durée intégre donc les temps de réparation, or elle est souvent traduite à tort par "Moyenne des Temps de Bon Fonctionnement", traduction de "Mean Time Between Failure". Par contre la

- MTTF (temps moyen de fonctionnement avant la première panne- mean time to failure) et la

- MUT (Durée moyenne de fonctionnement après réparation - Mean Up Time)

n'intègrent elles pas les temps de réparation.

 

La fiabilité en maintenance

  

B - Taux de défaillance

 

Taux de défaillance : λ(t)

Unité = pannes / heure

Le taux de défaillance est fourni par les constructeurs mais vous pouvez le définir par exploitation des historiques de pannes.

 

Evolution d’un équipement tout au long de son cycle de vie (LCC) :

·         Zone 1 : période de rodage, les pannes nombreuses au début diminuent

·         Zone 2 : période durant laquelle le nombre de pannes est le plus faible

·         Zone 3 : période de vieillissement accéléré, le nombre de pannes augmente sans cesse

 

http://ingexpert.com/images/baignoir.jpg

Cette courbe est appelée "Courbe en baignoire".

Durant la période où λ est constant il est opportun de faire de la maintenance conditionnelle. On veille à ne pas « en faire trop ».

Diagramme de Weilbull

Permet de savoir dans quelle zone de la courbe du cycle de vie on se trouve: Zone 1, 2 ou 3.

R(t) =  e  ( – (t – γ)β / η)

L’utilisation d’abaques est nécessaire.

 

Exemple d’application :

Les historiques de maintenance de vingt emboutisseuses pour 1.000 heures de fonctionnement ont révélés 50 pannes.

 

Le taux de défaillance est :

 

MTBF = 400 heures

 

 

 

C - Fiabilité

Fiabilité : R(t) = e – λ . t

 http://ingexpert.com/images/fiabili.jpg

Exemple de calcul :

Quelle est la probabilité de fonctionnement d’une pompe donnée durant 1 an (8760 heures)?
Pompe, taux de défaillance : λ = 2.10-5 pannes / h
R (8760) = e – 2.10-5 x 8760 = 0,84

R = 84 %

 

 

 

Remarque :

·         MTBF = 1 / λ

·         MTTR = 1 / μ (µ = taux de réparation)

Ainsi:  R (MTBF) = e – (λ . MTBF) = e –1 = 0,37
=>    On a 63 % de chance de tomber en panne avant le MTBF !

 Remarque : il est intéressant de savoir que l’homme est le maillon le moins fiable à l’intérieur du processus maintenance.

 

D – Disponibilité

D = MTBF  /  MTBF  +  MTTR

 

Remarque : en fixant la disponibilité on fixe le MTTR et le MTBF.

Les tables de défaillances sont très utiles pour faire des calculs.

 

E - La maîtrise de l'efficience

Est-ce que mon magasin fonctionne bien, mon équipe est opérationnelle, etc ?

Que surveiller ?

http://ingexpert.com/images/surveill.jpg

 

E - Sûreté de fonctionnement

La sûreté de fonctionnement a pour finalité le maintien du bon fonctionnement d'un système, tout au long de son cycle de vie et ce, à moindre coût.

Ces composants sont :

La sureté de fonctionnement concourt à la maîtrise des risques. Appelé FMD ou FMDS.