Contact | Forum | Newsletter | Rechercher
Les sites d'Ingexpert:

INGEXPERT_________La société Ingexpert

MAINTEXPERT__Cours sur la maintenance

Conseil, assistance, formation pour le management de la maintenance
Cours sur la maintenance
Vous êtes ici : Accueil Maintexpert.com > Théorie de la maintenance > Définitions


Nos Experts en ligne IngexpertNos Experts en ligne

  

DEFINITIONS

 

A - Maintenance

 

Ensemble de toutes les actions techniques, administratives et de management durant le cycle de vie d'un bien, destinées à le maintenir ou à le rétablir dans un état dans lequel il peut accomplir la fonction requise.

Les types de maintenance (extrait de la norme européenne NF EN 13306 X 60-319 de juin 2001)

 Description : image001.jpg
Annexe A de la norme
NF EN 13306 X 60-319 de juin 2001

Attention, la norme NFX 60-010 n'existe plus puisque la terminologie de maintenance est maintenant une affaire européenne. Certaines  définitions, non reprises au niveau européen, comme les 5 niveaux de maintenance par exemple, se retrouvent dans la norme FD X60-000 de mai 2002.

 

 

1 - Maintenance corrective

« Maintenance exécutée après détection d'une panne et destinée à remettre un bien dans un état dans lequel il peut accomplir une fonction requise» (Extrait norme NF EN 13306 X 60-319). Attention: la terminologie "Maintenance curative" est très souvent utilisée à tort en remplacement de la terminologie " Maintenance corrective".

2 - Maintenance préventive

« Maintenance exécutée à des intervalles prédéterminés ou selon des critères prescrits et destinée à réduire la probabilité de défaillance ou la dégradation du fonctionnement d'un bien. » (Extrait norme NF EN 13306 X 60-319)

Cette définition est générale. L’objectif de la maintenance préventive demeure de réduire la probabilité de défaillance.

 

Description : image002.jpg

Equilibre maintenance corrective (curative)/préventive

(Valeurs indicatives pour la mécanique)

 

Attention: trop de maintenance préventive n’est pas économiquement viable (le zéro panne n'est à priori recherché que pour des raisons de sécurité): il faut trouver le bon équilibre maintenance préventive / maintenance corrective (ou curative). L'équilibre maintenance corrective / préventive est différent pour chaque site industriel, de process, de manufacture, de service, etc. Il faut donc le déterminer spécifiquement.

A quel moment pratique-t-on une maintenance préventive

Description : ftp://www.ingexpert.com/public_html/maintexpert/doc_theorie_maintenance__definitions_fichiers/image007.jpg

a.La maintenance programmée

« Maintenance préventive exécutée selon un calendrier préétabli ou selon un nombre défini d'unités d'usage.» (Extrait norme NF EN 13306 X 60-319)

b.La maintenance systématique

« Maintenance préventive exécutée à des intervalles de temps préétablis ou selon un nombre défini d'unités d'usage mais sans contrôle préalable de l'état du bien. » (Extrait norme NF EN 13306 X 60-319)

  

Description : image009.gif

Maintenance systématique

réalisée â intervalles constants

 

 

c.Le matériel sous surveillance

Par observation visuelle, contact mécanique (vibration, qualité de l’huile, analyse non destructive…) ou par retour d’information électronique (alarmes, électronique, retour défauts sur régime de neutre, etc.) vous pouvez anticiper une intervention de maintenance. Vous intervenez afin d’éviter une intervention. La première démarche majeure consiste à exploiter l’historique des pannes afin de mettre en place la surveillance. 

Maintenance conditionnelle
« Maintenance préventive basée sur une surveillance du fonctionnement du bien et/ou des paramètres significatifs de ce fonctionnement intégrant les actions qui en découlent. » (Extrait norme NF EN 13306 X 60-319)
Maintenance prévisionnelle
« Maintenance conditionnelle exécutée en suivant les prévisions extrapolées de l'analyse et de l'évaluation de paramètres significatifs de la dégradation du bien. » (Extrait norme NF EN 13306 X 60-319)
Problématique
Tout le problème est de déterminer T. La période T doit être définie en fonction du risque de panne MTBF = Moyenne des temps de bon fonctionnement.
On a Intervalle de maintenance I(n) – I(n-1) = k . MTBF (k étant < 0)
Description : image011.gif
Mise en place
C’est l’expérience qui permet de définir l’action de maintenance préventive.

Comment la justifier ?

Coût défaillance > Coût intervention préventive

Aides à la détermination de T

·         Simulation économique

·         Loi de Weibull et abaque d’optimisation

·         AMDEC

Approche modulaire des équipements

Un équipement est modélisé par des modules. Il est ainsi constitué de plusieurs modules.

On a:
MTBF (module) = MTBF (composant le plus fragile)

Pour augmenter T, il faut que les MTBF de tous les composants soient identiques : homogénéisation des durées de vie (fiabiliser les composants les plus fragiles) et éventuellement réduire la durée de vie d’autres composants pour faire des économies). Tous les T on remplace ainsi le module tout entier et non juste un composant qui « possède un T inférieur ». De plus, pour changer un module complet il faut moins de compétences que pour changer un composant du nodule. 

 

B - Maintenabilité

" Dans des conditions données d'utilisation, aptitude d'un bien à être maintenu ou rétabli dans un état où il peut accomplir une fonction requise, lorsque la maintenance est accomplie dans des conditions données, en utilisant des procédures et des moyens prescrits. " (Extrait norme NF EN 13306 X 60-319)

C’est la probabilité que la maintenance d’un système S accomplie dans des conditions données, soit effectué sur l’intervalle [0,t] sachant qu’il est défaillant à l’instant t = 0.

M(t) = P {S est réparé sur l’intervalle [0,t] }

 

La maintenabilité est conditionnée par la conception de l’équipement :

·         Outils nécessaires au diagnostic de la panne incorporés ou non et à la réparation (dont dispositif de Maintenance conditionnelle)

·         Contrôle du bon fonctionnement (points de mesure, afficheurs, etc…)

·         Documentation appropriée (dont modes opératoires)

·         Réparation ou mesure en marche (isoler certains circuits, etc)

·         Accessibilité, démontabilité (détrompeur, repérage, outils communs), interchangeabilité

·         Manutention simple (potence intégrée, rails, etc…)

·         etc

 

C - Fiabilité

" Aptitude d'un bien à accomplir une fonction requise, dans des conditions données, durant un intervalle de temps donné. " (Extrait norme NF EN 13306 X 60-319)

R(t) = P {S non défaillant sur l’intervalle [0,t] }

 

D - Disponibilité

" Aptitude d'un bien à être en état d'accomplir une fonction requise dans des conditions données, à un instant donné ou durant un intervalle de temps donné, en supposant que la fourniture des moyens extérieurs nécessaires est assurée. " (Extrait norme NF EN 13306 X 60-319)

A(t) = P {S non défaillant à l’instant t }

 Disponibilité = Description : ftp://www.ingexpert.com/public_html/maintexpert/doc_theorie_maintenance__definitions_fichiers/image008.gif

 

L’AMDEC est surement la méthodologie la plus directe pour augmenter la disponibilité d’une ligne d’équipements.

1 - Disponibilité d’une ligne d’équipements sans stockage intermédiaire

Di étant la disponibilité de chaque équipement constituant la ligne :

Description : ftp://www.ingexpert.com/public_html/maintexpert/doc_theorie_maintenance__definitions_fichiers/image009.gif

Exemple :

Trois équipements en série ont les historiques permettant de déterminer les caractéristiques de disponibilité suivantes :

 

MTBF

MTTR

Equipement 1

210 h

3 h

Equipement 2

350 h

4 h

Equipement 3

150 h

1 h

 

Le système composé des trois équipements a une disponibilité :

Description : ftp://www.ingexpert.com/public_html/maintexpert/doc_theorie_maintenance__definitions_fichiers/image010.gif

Description : ftp://www.ingexpert.com/public_html/maintexpert/doc_theorie_maintenance__definitions_fichiers/image011.gif

D = 0,969

 

Remarque :

Les disponibilités individuelles sont supérieures :

·         D1 = 0,986

·         D2 = 0,989

·         D3 = 0,993

2 - Disponibilité d’une ligne d’équipements avec stockage intermédiaire

Di étant la disponibilité de chaque équipement constituant la ligne :

Disponibilité d’une ligne = mini (D1, D2, …., Dn)

 

E - Objectifs de maintenance

Les services de maintenance doivent définir leurs objectifs qui doivent correspondre à la politique de leur entreprise. Les objectifs peuvent toucher tous les aspects du management avec les précisions d’échéance :

·        Financier

·        Technique

·        Humain

 

F - Equipements critiques

Pour le bon fonctionnement d’un service maintenance, il est nécessaire de définir les équipements critiques.